jeudi 29 mars 2007

fan art


Ahaha ! la classe non ? Ceci est mon premier fan-art. Attention, hein, c'est à dire que ça n'est pas moi qui fais une pâle version de Dragon Ball ou autre, non, là c'est quelqu'un d'autre, qui, impressionné par la sensualité discrète de mon trait et mon humour tout en demi teinte, m'a envoyé un dessin plus parlant que n'importe quel cri d'admiration.
Bon c'est vrai qu'en l'occurence, il s'agit d'un dessin de mon ami guillaume aventurin, qui travaille à mi-temps, et qui du coup n'a quasiment que ça à foutre, et qui en plus ne rate jamais une occasion de me représenter avec un grand nez et un air niais, mais qu'importe...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ohho---joli dessin à droite-- tu t'es habillé les oscars de l'anim?

ej. a dit…

Mon cher Guillaume,

si tu souhaites que Louis reste ton ami et éviter que j'écrive un commentaire de 500 lignes qui fera fuir les 17000 fidèles internautes de ton ami Louis - ex-ami ? -, offre-moi 500 de tes dessins (tu sais, les visages en noir et blanc posés sur le sol : Lester Young, Staline, Truman Capote and co...) et 17000 euros en billets de 500 = 34 billets.

Des dessins, tu n'en as qu'une vingtaine ! Ben, bosse fainéant, d'après Louis : "T'as quasiment que ça à foutre !".

Pour les 34 billets de 500 euros, si tu ne les as pas, débrouille-toi.
Tiens, j'ai une idée : prends ton pinceau, peins 11 toiles, signe-les Florent Lazare et vends-les 1500 euros...
Ainsi, tu peux te faire facilement 16500 euros en un vernissage = 33 billets de 500 euros.
Allez, je suis généreux, je te fais cadeau du 34ème billet.
Je t'entends déjà pester : "C'est une excellente idée, mais je n'ai pas le temps, je dois déjà dessiner 500 dessins et en plus je bosse.".
Ben non, d'après Louis : "Tu travailles à mi-temps et t'as que ça à foutre !".
Oui, bon, je m'enlise là, je ratiocine...

Et alors !?

Vous l'avez bien mérité les amis :

Louis, le casseur du Palais de justice, puisque j'estime que tu m'as porté préjudice en jouant l'opportuniste, ceci est mon tour de vice.

Guillaume, le serial killer de Rosny qui égorge ses victimes au tournevis, à présent, tu tourneras ta langue dans ta bouche autant de fois que tu tournes une vis, si tu veux éviter ma vengeance d'écrevisse.

Ah oui, j'oubliais, big kiss à Florent, le resquilleur de la gare Saint-Lazare, vous pouvez le trouver en face du stand Avis en train de faire des esquisses.

L'amitié, c'est viscéral.
Entre autres et vice-versa.
C'est ça l'amitié !

J'ai atteint 500 lignes, là !?