dimanche 12 août 2007

junta

Soirée jeu agréable chez Paul et Sophie (merci Paul et Sophie !) Et pourtant, tout aurait pu basculer: On a essayé de jouer à Junta , et c'est vrai que c'était risqué... (N'essayez jamais, il faut un DEA pour comprendre les règles...)

7 commentaires:

Océdar a dit…

Alors, comme ça, maintenant, tu recycles les blagues de Kamelot dans tes dessins, qui eux mêmes recyclent les blagues de Kad et Olivier, il faut bien l'avouer...
Donc, l'historique serait Kamoulox, cul de chouette, Junta, une trilogie en or...
Bon, en même temps, tu as le mérite de ne pas t'en cacher, c'est déjà ça...
A part ça, je le trouve très réussi ce dessin, surtout Sophie...
Et je suis dispo pour un squash demain...

PtitPolo a dit…

Qui est ce océdar qui connaît ma sophie ?
attention sinon une soirée de junta comme punition !
Dire que j'ai perdu alors que j'étais le seul à avoir compris les règles...

LA sophie DE paul a dit…

Cher océdar,
Je crois que Paul se doute de quelque chose, et qu'il vaut mieux donc cesser là notre idylle... En plus de t'infliger une soirée Junta, il serait capable d'enfiler son costume de lutte gréco romaine et Dieu sait ce qu'il pourrait advenir (il a quand même été champion de basse normandie dans les poids moyens).
Alors, sans rancune?

Luc et Jean-Pierre Dardenne a dit…

Haussez dare-dare le pavillon noir, Ô ce dard qui a touché Sophie n'est plus et l'océan d'art et de stupre dans lequel elle plongeait avec Océdar, séance tenante, elle n'en veut plus et le lui rend au centuple le plongeant dans la stupeur.

C'est Ptitpolo qui va être aux anges, Sophie rentre au bercail en fredonnant une chanson de Corneille et il n'aura pas à salir son costume de lutte gréco-romaine.

La femme, le mari et l'amant : Oh, c'est de l'art.

océdar a dit…

Très chère sophie de paul,

Dans un de mes épisodes préférés de Sex and the city, Sarah Jessica se fait post-quitter, c'est à dire quitter par post-it interposé. Je ne pensais pas inaugurer ici une autre forme de lourdage high tech, le commentaire de blog, certes prestigieux, mais quand même.
Alors, en ce qui concerne la rancune, je réserve ma réponse pour un peu plus tard, tu ne m'en voudras pas.
Quand à ton ptitpolo, dis lui qu'une soirée Junta ne peut être une punition pour moi, tant je suis friand de ce genre de jeu, luc et jean-pierre dardenne peut témoigner. Et qu'après le squash, je me mets de ce pas à la lutte greco-romaine.
Des bises...

Luc et Jean-Pierre Dardenne a dit…

Pour Océdar, ce genre de jeu est une friandise dont il est friand.
Nous pouvons en témoigner.

Ptitpolo, je crains que tu sois trop friable et qu'Océdar te fasse frire comme un friand sur la table de jeu.
Nous pourrons en témoigner.

Alors Ptitpolo, si tu veux rester free and ne pas passer le restant de tes jours à fredonner Guantanamera à Guantanamo ne joue pas à la Junta avec Océdar et cède lui Sophie, ainsi que ton appart avenue de Friedland.

la lourdeuse high tech a dit…

Amours adultères, trahisons, squash et poèmes en prose, ce blog est décidemment génial....(sans parler de la qualité des dessins, sans laquelle nous n'aurions même pas pris la peine de nous manifester)