vendredi 12 novembre 2010

La grande classe


Récemment, dans le centre de Paris et à seulement huit heures du soir, j'ai croisé un type à l'allure tout à fait quelconque, ni sdf ou clochard, qui marchait d'un bon pas tout en pissant à gros bouillon.

2 commentaires:

Agnès a dit…

Lui as-tu fait remarquer que ce n'était par forcément ce qu'il "faisait" de mieux?

Loïck a dit…

Salut prof !
J'aime bien votre blog. :D
Dommage qu'on vous ai plus en anim, c'était cool. :p