mercredi 18 juin 2008

sandwich versus bocadillo



On apprend souvent les choses à ses dépends: J'en fais régulièrement l'expérience ici. Ainsi, voulant commander un sandwich au jambon serrano qui fait ma joie depuis que je vis dans ce pays, je commande naïvement un sandwich, à l'instar de mes collègues. Las ! Le mot sandwich ici, désigne à peu près l'équivalent du sandwich sncf, : pain de mie industriel, jambon industriel, fromage industriel. Alors que si on demande un bocadillo, et bien on a exactement la même chose, mais en bon. (Sauf le pain, qui reste de la baguette de bas étage, faut pas exagérer, on est en Espagne quand même...)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

dessin d'utilité publique à afficher d'urgence dans tous les bars de Madrid et Barcelonne.
J'aime beaucoup le serano, j'aime encore plus ce dessin.

Bonne journée et bon appétit,

olivier A

louis de la taille a dit…

mais enfin Olivier, que fais-tu sur internet à 6h40 du matin !!? il est beaucoup trop tôt, va te recoucher tout de suite !!!

Anonyme a dit…

Ben je fais partie d'un jury de concours pour sélectionner les inconscients qui veulent intégrer le ministère de la défense et comme les oraux ont lieu à Paris et qu'Astrid et moi résidons à st germain en laye, je me lève tôt pour y aller.
Du coup, comme j'étais réveillé à 6 heure et que je voulais envoyer un mail à un ami avant d'y aller je me suis connecté en sirotant le prmier café d'une longue série (noire, la série, avec du sucre).
Et comme j'étais connecté, j'ai cliqué à tout hasard sur ton site pour savoir si j'allais pouvoir illuminer ta journée par un de mes commentaires dont la pertinence et la profonde humanité rivalisent avec un caractère systématiquement critique qui peut, je le conçois, être lassant.

Sur ce, je te laisse, j'ai dans 1,5 heure le deuxième matche de mon tournoi de tennis annuel et je dois bosser un peu avant d'y aller.

Olivier

Stan Smith a dit…

Cher Olivier, cher tennisman, t'as gagné ou bien ?