dimanche 14 septembre 2008

intellos

Comme mon travail ne me demande pas la totalité de mes ressources intellectuelles, j'écoute beaucoup la radio. Après une période Fip, puis France inter, et même Rire et chansons, j'écoute en ce moment beaucoup France Culture. Et on tombe parfois sur des émissions où on a l'impression que les invités habitent sur une autre planète, ce qui donne lieu à des remarques étonnantes, comme celle qui précède, absolument authentique.

Si je suis parfois -souvent- agacé par le pédantisme ou bien l'obscurantisme l'hermétisme de tel ou tel propos, j'aime bien l'idée de faire des programmes qui ne cherchent pas à se mettre au niveau de l'auditeur mais au contraire à le tirer vers le haut, quitte à ce qu'il ne comprenne pas tout.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Louis,

Avant tout je tiens à signaler que le terme "obscurantisme" qui apparait dans ton commentaire est inapproprié au possible dans la mesure ou l'obscurantisme est, par définition, l'opposition à toute forme de savoir. Je te propose, à la place, hermétisme. Cela dit, je fais le cuistre mais j'ignorais jusqu'à ce soir l'existence de Blanchot.
Sinon, j'aime bien l'idée de dessiner des gens qui parlent à la radio, avec pour seul élément, leur voix. Ca serait marrant que tu notes leur nom et que tu ailles ensuite chercher un portait sur internet pour voir si tu avais visé juste.

A plus bonhomme, j'ai du repassage en retard et je doute de pouvoir convaincre Astrid de s'y coller car elle est de permanence cette nuit.

Olivier A (golf player à ses heures)

Anonyme a dit…

Louis,

Je n'ai rien compris à ton post mais je te remercie d'essayer de me tirer vers le haut.

Piéreau

Anonyme a dit…

eh bien ça me fait plaisir de constater que les autres auditeurs de France Cul' ont parfois la même réaction que moi : " mais de quoi peuvent-ils donc parler pour qu'au bout d'un quart d'heure j'en sois à me demander si on parle la même langue, eux et moi?"
j'avoue que j'éteins parfois rageusement la radio parce que je n'ai pas compris un mot de trop, ou parce que le ton est vraiment trop sinistre; mais en même temps j'y reviens régulièrement et (souvent) avec plaisir voire délectation quand je sais de quoi ils parlent!
biz

Anonyme a dit…

oups! oublié de signer, c'était lucile

Georges Brassens a dit…

La radio ne fait rien à l'affaire
Qu'on ait 20 ans, qu'on soit grand-père.

Claude Lanzmann a dit…

Encore une phrase sur la shoah

Jean-Marie Bigard a dit…

Je tiens à te signaler que le mot "tiré" est inapproprié dans la mesure où on peut y déceler une allusion scabreuse. Je te propose, à la place, "élever". Cela dit, j'ignorais jusqu'à ce soir que la fameuse phrase de Blanchot fut formulé en ces termes.
Sinon, "les grosses têtes" c'est bien aussi.

Primo Levi a dit…

Claude aux Grosses têtes !
Claude aux Grosses têtes !
Claude aux Grosses têtes !
Claude aux Grosses têtes !
Claude aux Grosses têtes !
Claude aux Grosses têtes !

Qu'est-ce que tu nous as fait rire à Cannes.
Mais pas autant que tes films !
Une rafle de rires.

The blog to be ! a dit…

Du beau monde se côtoie sur ton blog : Brassens, Lanzmann, Bigard, Primo Levi.
Quel éclectisme.
C'est fou ce que ton talent attire vers le haut.
Pardon, élève.