mardi 9 septembre 2008

Valence, suite et fin

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Louis,

content que ton ordi fonctionne à nouveau. Cette fois ci, c'est la vignette n°5 qui m'éclate (celle dite du mastodonte). De toute façon, c'est pas compliqué, c'est toujours les vignettes méchantes ou ironiques qui me plaisent (a propos, j'ai lu sine hebdo ce matin, pas mal à un dessin près).

Je n'ai pas eu de nouvelles du cinéma de st germain pour ton court métrage, peut-être n'aurais-je pas dû joindre à ma demande une critique virulente de leur programmation...

Content de voir par ailleurs que vous arpentez l'Espagne, fut-ce en Segway. Ca a l'air sympa comme tout ce truc. Moi, depuis hier je fais une fixette sur les echasses urbaines. Ca a l'air marrant aussi.

Enjoy Bilbao et bisous à alex

Olivier A (tennis player au top de sa forme avec trois victoires consécutives dont deux expéditives et une plus accrochée, donc plus exaltante, en double qui plus est)

PS : si tu croises la jeune Alice, embrasse la pour moi. Je me doute qu'elle est vivante mais depuis qu'elle est 'in lthe mood for love' elle est devenue tellement timide qu'elle n'ose plus téléphoner... ;)))

louis de la taille a dit…

Olivier A, je te décerne le prix -temporaire- de lecteur du blog le plus réactif. Sache que c'est très bien vu par les instances dirigeants.

A propos des échasses, je te renvoie à la lecture du blog atravers ( http://atravers.blogspot.com/2007/03/semi-marathon.html) où un dessin dont l'élégance du trait le disputait à un humour tout en retenu pour illustrer ce thème qui t'anime en ce moment.

Quant à Alice, visiblement, en ce moment elle a mieux a faire que voir quiconque. Sauf un.

Amicalement, louis.

Maurice Blanchot a dit…

Comment peut-on installer un rapport au dessin de vacances ?