dimanche 15 mars 2009

Croquis matinal


La police de caractère utilisée dans cette planche a été créée par la talentueuse Cécile Rousset, a l'exception des accents, qui eux ont été ajouté à la main. Et d'ailleurs, si elle pouvait faire quelques chose à ce propos, ça serait très apprécié...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est le pb des histoires édifiantes. Elles laissent souvent les commentateurs sans voix.

Pour ma part, j'ai souvenir du temps, guère lointain en fait, où nous habitions Paris et où je me levais aux aurores pour arriver vers 8 h à Saint Germain en laye.

En sortant du RER, je coupais systématiquement par le parc du chateau pour apercevoir, à travers les arbres, le soleil qui se mirait, au loin, dans les tours en verre de la défense.

Là, je croisais souvent un vieil homme, vouté par les ans, qui se promenait, la tête coiffée d'un béret et la cigarette au bec en trainant derrière lui un chien qui ne devait lui céder que quelques courtes années.

De loin, le spectacle était plaisant, voire attendrissant et si le ciel et la génétique m'avaient pourvu du don de faire vivre une mine de carbone, je me serais sans doute laissé aller à noircir quelques feuilles de mon carnet noir. Las, n'ayant pas le quart du début de la moitié du talent de Louis, je me contentais de graver la scène dans un coin de ma mémoire, pour mieux la raconter à Astrid, le soir venu.

Mais quand on s'approchait du bonhomme et de son cerbère, on découvrait alors avec stupeur que le vieillard, sans doute sénile, abreuvait son chien des injures les plus basses, laissant sans doute déborder le flot d'une haine qui s'était accumulée avec le temps.

J'ai passé de longues minutes à imaginer la vie de cet homme, à deviner les coups dont le sort l'avait accablé pour qu'il se comporte ainsi, au crépuscule de sa vie. Peut-être avait il perdu toute sa famille pendant la guerre ou dans un accident. Peut-être était-il seulement un supporter amer d'une cause ujourd'hui désuette. Peut-être,sans doute, était-il juste un gros con.

Je ne lui ai jamais posé la question.

Et tout le monde s'en fout d'ailleurs ;)

Sinon, Louis, j'ai une de mes collègues qui se barre à la retraite mardi. On a le cadeau, mais les cartes toutes faites sont nullissimes. Alors si par extraordinaire tu avais le temps, avant mardi, de dessiner, en deux ou trois traits, une petite dame aux cheveux blancs assise sur une grosse moto cabrée, rugissante et rutilante (la moto, pas la vieille dame chenue)ce serait génial.

Sinon, c'est pas grave, je lui raconterait l'histoire du vieux et de son chien. Ca risque de mettre une folle ambiance au pot de départ.

Mes amitiés à ta promise,

Olivier A (qui comme Claude MC aime les animaux avec du sel et bien cuits)

Guillaume a dit…

Salut Louis!
Bravo pour les dessins de ton blog, j'aime bien tes nouvelles bd et tes dessins d'orang outang. Préviens quand tu passes à Paris!
A bientôt
Guillaume

radagaja a dit…

Bon, G jamais encore laissé un commentaire sur 1 blog ... faut bien se lancer et comme c'est un essai je vais parler d'autre chose que de tes dessins, ptit Louis. Hier j'ai été à un concert de Moriarty, tu connais sans doute, est-ce dans tes goûts musicaux ? sinon pour revenir aux dessins, ton trait me rappelle un peu Etienne Davodeau (un des rares auteurs de BD dont je retienne le nom !), j'ai bcp aimé "Les mauvaises gens" tu connais ? Alors comme pseudo je choisis Radagaja, qui peut aussi être Rajagada ...
Bises multicolores

Anonyme a dit…

Flash de dernière minute :
En fait, je vais m'en sortir sans le dessin de la vieille motarde rutilante. J'ai fait un petit montage à partir de deux ou trois photos et le résultat me donne complète auto-satisfaction.
Comme quoi la technique a cela de bon, qu'elle permet de pallier l'absence de talent... (pensée du soir).

Olivier A (La bruyère des temps modernes)

PS : Alice, ça roulotte à Berlin ? Quand tu auras fini de te commettre dans des quizzzz musicaux, donne nous des nouvelles...

françois a dit…

Super cette bd

J'ai moi aussi une femme aveugle dont je dessine le chien dans le bus que je prends pour aller au boulot, et après je passe ma journée à rédiger des contrats...